Association des professeurs documentalistes de l’Education nationale
Académie de Lyon
Vous êtes ici : Accueil » Audiences » Janvier 2021 : Rencontre avec les trois inspectrices EVS

Janvier 2021 : Rencontre avec les trois inspectrices EVS

D 1er février 2021     A Bureau de l’APDEN Lyon    


agrandir

Le 27 janvier 2021, le bureau de l’APDEN Lyon a rencontré, en visioconférence, les trois inspectrices EVS de l’académie, Mmes Christine Alt, Nathalie Beaulieu et Corine Benucci. Ce fut l’occasion de faire ensemble le point sur un certain nombre de dossiers. L’APDEN Lyon était représentée par Valérie Glass, présidente, et Florian Reynaud, vice-président, tous deux par ailleurs membres du bureau national de la fédération des APDEN.

En préalable aux échanges, nous avons gardé en tête la particularité du contexte sanitaire, celui-ci suppose des questionnements qui sortent parfois de la normalité, notamment au sujet des perspectives de formation. Cette rencontre a été aussi l’occasion de faire connaissance avec Mme Corine Benucci, qui remplace M. Olivier Georges, en particulier sur le dossier de la Documentation.

Les formations

Au-delà des difficultés liées au contexte, nous sommes d’abord revenus sur les perspectives de formation au niveau académique, à destination des professeur.e.s documentalistes. Nous avons insisté sur la nécessité d’une meilleure cohérence et d’une meilleure lisibilité dans l’offre de formation qui leur est destinée. Il ressortait ainsi de notre enquête de 2019 que les collègues, s’ils pouvaient très souvent obtenir les formations qu’ils demandaient, avaient toutefois du mal à s’y retrouver dans l’offre du PAF, avec des catégories différentes et des manques dans l’offre de formation [1]. Nous avons indiqué que plusieurs formatrices ou formateurs avaient arrêté de proposer des formations, parfois par découragement devant l’organisation de l’offre de formation et devant les difficultés logistiques pour mettre en place des formations. Nous avons pointé, pour la question de la lisibilité, la prise en charge de thématiques par la DANE, avec des formations ouvertes à toutes et tous, non limitées aux professeur.e.s documentalistes. Il apparaît que l’ensemble manque de cohérence, avec des démarches individuelles de proposition de formation et le sentiment d’une mainmise de la DANE sur l’EMI, à discuter.

Il nous est répondu que cette question pourra être soulevée en GRD, le groupe ressources documentation, qui doit se réunir le 3 février 2021, d’autant que l’APDEN comme la DANE sont représentées dans ce GRD. Par ailleurs une étude fine des besoins doit sans doute être effectuée, au-delà de ce que nous avons observé dans notre enquête et de ce que peuvent relever les inspectrices dans les rendez-vous de carrière.

Les formations sont contraintes par les journées octroyées par le rectorat, avec le sujet en outre délicat de la journée académique, qui coûte beaucoup de ces journées, avec beaucoup de collègues invités à y participer. Nous savons toutefois les uns comme les autres l’importance de ce type de journée, de cette occasion de se retrouver ensemble et de mettre en avant des chercheurs en Sciences de l’information et de la communication, entre autres, qui nous permettent à chaque fois de repartir avec de nouvelles pistes de réflexion et de nouvelles idées.

La rentrée de l’inspection

Peu après la rentrée scolaire, les professeurs documentalistes ont pu voir passer un projet de protocole, via les chefs d’établissement. Il nous est précisé que ce document avait surtout pour objectif d’assurer l’ouverture des CDI, la continuité du travail avec les élèves dans ce lieu, sans volonté de définir un protocole plus précis. Ce choix s’est fait dans le contexte d’un protocole national qui faisait peu mention des CDI, mais avec plutôt le souci pour les inspectrices de répondre aux sollicitations des collègues en difficulté dans leur établissement, en constatant que beaucoup trouvaient le moyen de faire des protocoles élaborés localement et qui pouvaient être satisfaisants.

Par ailleurs, tous les rendez-vous de carrière ont été effectués, après les retards subis du fait du confinement total au printemps 2020.

Les professeur documentalistes dans l’académie

A ce jour, il y a 374 professeur.e.s documentalistes titulaires, 20 contractuel.le.s et 11 personnes en reconversion.

Pour les contractuel.le.s le recrutement se fait sur CV, lettre de motivation et entretien avec une inspectrice, avec notamment le souhait d’une démarche de préparation au métier, avec ensuite des visites par les chargés de mission (qui n’assurent plus de rendez-vous de carrière). Pour les personnes en reconversion, les situations sont variées, et il est possible pour les inspectrices de signifier un refus, après essai, auquel cas il y a retour dans la discipline d’origine. On nous assure d’une vigilance à ce sujet.

Il y a 9 stagiaires cette année, avec des difficultés évidentes au regard du contexte sanitaire pour ce qui concerne la formation universitaire. Les inspectrices, notamment Mme Corine Benucci, sont en lien avec l’INSPE pour le suivi des stagiaires et pour des formations avec elle mais aussi en collaboration avec la DANE.

La fonction de professeur principal

Nous avons indiqué à nos interlocutrices que plusieurs professeur.e.s documentalistes souhaitaient prendre la fonction de professeur principal, avec l’accord des chefs d’établissement, mais sans pouvoir être rémunérés. Nous sommes d’accord sur la légitimité pour cette fonction, notamment quand l’enseignant suit une classe régulièrement, par exemple une fois par semaine. Cette voie permet aussi de faire tourner les enseignants sur cette fonction, voire, pour les inspectrices, de venir en complément d’un autre professeur principal en classe de Terminale.

Nous revenons sur la problématique de la part modulable de l’ISOE, qui ne nous est pas permise a priori dans ce cadre, comme nous ne touchons pas la part fixe de cette ISOE mais une indemnité de sujétions particulières ou ISP. Nous connaissons la piste de l’IMP, déjà indiquée par le passé par M. Georges, mais sans qu’il soit possible, bien souvent, d’utiliser une IMP de l’établissement pour cela, comme les IMP sont limitées déjà pour les autres missions qu’elles concernent (référents numériques, référents culture, etc.), et comme elles semblent être en diminution, globalement.

Dans l’attente d’une résolution de la problématique associée à l’ISOE, qui ne semble pouvoir être vue qu’au niveau national, nous demandons s’il peut exister une voie alternative, avec des IMP spécifiquement fléchées pour cette mission. Les inspectrices nous répondent qu’elles vont étudier attentivement cette question pour trouver une solution.

Le décompte horaire et la prime informatique

Nous terminons par deux sujets sensibles. Nous souhaitons ainsi d’abord savoir ce qu’il en est du décompte horaire de chaque heure d’enseignement pour deux heures de service, savoir notamment s’il existe des tensions dans les établissements. Celles-ci sont quasiment inexistantes, selon ce qu’elles ont observé, avec seulement 6 demandes sur l’académie. On sait par ailleurs, via les enquêtes de l’APDEN et la dernière enquête du SNES-FSU [2], que les collègues souhaitent ce décompte, mais aussi qu’ils n’osent bien souvent pas le demander. Nous sommes d’accord sur le principe de trouver des accords avec les chefs d’établissement, avec un texte qui reste, en l’état, problématique à appliquer au niveau national.

Par contre, cet échange amène un questionnement sur ce qu’on peut considérer comme une heure d’enseignement. Si nous ne voyons pas de différence, au niveau de l’APDEN, dans notre pratique, avec les heures d’enseignement toutes considérées comme telles pour les enseignants d’autres disciplines, quelques limites nous sont présentées, sous forme d’un questionnement : le fait qu’on soit devant une classe entière ou une demi-classe rentre-t-il en compte ? le fait que ce soit en co-intervention rentre-t-il en compte ? le fait qu’on ait ou non un programme à appliquer rentre-t-il en compte ? C’est bien la question d’une définition des heures d’enseignement qui nous est posée, à débattre donc par la suite.

Pour ce qui concerne la prime d’équipement informatique, nos interlocutrices soulignent qu’elles ont reçu beaucoup de messages, des courriers, exprimant le mécontentement devant cette décision du Ministère. Il nous est précisé que le refus vient du fait que nous ne soyons pas nomades, que nous sommes équipés dans l’établissement. Nous répondons que nous travaillons également à domicile, sur les 6 heures au-delà des 30 heures, voire plus, et pour chaque séance décomptée pour deux heures de service. Elles ont aussi pu observer l’engagement des professeurs documentalistes pendant la période de confinement du printemps 2020. Elles ont transmis l’expression de ce mécontentement auprès de l’inspection générale.

Nous avons quitté cet échange pour nous revoir le 3 février dans le cadre du GRD, mais aussi en partant du principe de rencontres régulières, au moins deux par année.


[1Résultats de cette enquête disponibles sur https://apden-lyon.fr/spip.php?article35

[2Les deux dernières enquêtes de la fédération des APDEN disponibles sur : http://apden.org/Enquete-professionnelle-2018-19.html et sur : http://apden.org/Professeur-documentaliste-CDI-et.html Résultats de l’enquête du SNES-FSU disponibles sur https://www.snes.edu/article/enquete-professeurs-documentalistes-les-resultats/

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Adhésion à l'APDEN Lyon

Voici le bulletin d’adhésion pour l’année 2021 à l’A.P.D.E.N. Lyon (ex ABDEN). L’adhésion à l’association académique comprend le statut de membre actif de l’association dans l’académie, l’inscription aux listes académique et nationale de diffusion de l’APDEN Lyon et de l’APDEN, l’abonnement à la revue professionnelle Médiadoc, l’accès aux offres de nos partenaires.

Bulletin d’adhésion 2021 (public)

Pour les renouvellements, nous vous conseillons de télécharger votre bulletin pré-rempli sur la plateforme nationale membres.apden.org


Rechercher



Nouveautés sur le Web

1 | 2