Association des professeurs documentalistes de l’Education nationale
Académie de Lyon
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Compte rendu de l’AG 2021

Compte rendu de l’AG 2021

D 23 novembre 2020     A Bureau de l’APDEN Lyon    


agrandir

L’assemblée générale de l’APDEN pour l’année 2020 s’est déroulée en visioconférence le 21 novembre 2020. Cette Assemblée générale était organisée en deux temps : d’une part, un temps d’échanges et d’informations sur différents sujets d’actualité pour la profession, d’autre part, les bilans associatifs et votes pour le nouveau bureau.

Informations et échanges

Plusieurs points ont été abordés, notamment la prime d’équipement informatique de 150 euros, l’application scolaire PIX (pour l’évaluation des compétences numériques), le GAR (pour gestionnaire d’accès aux ressources) ainsi que les conditions sanitaires de l’ouverture des CDI.

Pour rappel, ces différents dossiers ont notamment fait l’objet pendant cette année d’une prise en charge au niveau national avec la publication d’articles sur le site web de l’APDEN :

Les échanges autour de ces différents points ont permis de constater les difficultés de la profession face à des tâches supplémentaires, souvent non indemnisées (par exemple le GAR) et de voir le temps dédié à la pédagogie diminuer face à celles-ci.
Il ressort de ces échanges que ce seront des dossiers à travailler, que ce soit sur le plan académique ou national. Il est envisagé notamment une enquête en 2021 auprès des collègues de l’académie sur l’évolution des conditions de travail suite au contexte sanitaire.

Rapport d’activités

En 2020, l’activité de l’association a été relativement faible au niveau académique, principalement du fait de la crise sanitaire qui a débuté en mars, mais également à cause de l’absence de dynamique associative dans l’académie. D’autre part, deux membres du bureau académique sur quatre sont membres du Bureau national de l’APDEN, ce qui explique un report des énergies au niveau national, avec le besoin de davantage de forces vives au niveau académique. En dehors des travaux communs au bureau national, ils s’occupent plus spécifiquement des relations internationales de l’APDEN, du Wikinotions Infodoc et du dossier PIX. Au niveau national, l’activité a également été suspendue jusqu’en avril, suite au report du Comité Directeur et du fait du renouvellement du bureau national.

Avec un nombre d’adhérents relativement stable, ce renouvellement du bureau académique doit être possible, même si les circonstances n’aident pas, sans possibilité de réunion en présentiel depuis début mars. On compte 34 adhérents en 2020 (avec 24 renouvellements, 9 nouveaux, une mutation, mais 7 départs), soit trois adhérents de plus qu’en 2019. Sur dix ans, la moyenne est de 35,3 adhérents (avec en moyenne chaque année 24 renouvellements, 11 nouveaux, 12 départs). Mais en dehors de cette stabilité, le bureau académique, lui, est en plus grande difficulté.

Le bureau académique s’est réuni une seule fois en présentiel, le 27 juin 2020, et a échangé le reste de l’année essentiellement à distance par courriels.

Nous avons par ailleurs participé à deux réunions du groupe ressources en documentation (GRD) en visioconférences. Ainsi, Valérie Glass a participé à la réunion du 8 avril 2020 et Florian Reynaud et Sophie Benzina à celle du 29 juin 2020. Ces deux réunions ont permis d’aborder des points tels que la préparation des formations au PAF 2020/2021, la journée académique 2021 ou encore une éventuelle implication au sein des TRAM (écartée par les IPR-EVS). La communication avec l’inspection académique est difficile, et ce n’est pas exclusif à l’association. Nous regrettons l’absence de visibilité, déjà avant la crise sanitaire, ainsi que l’absence de dynamisme, qui n’est pas un phénomène nouveau en documentation dans l’académie, mais qui n’est pas une généralité nationale.

Nous n’avons pas organisé de journée associative académique, non seulement parce que la collaboration avec l’inspection académique s’avère moins évidente, mais surtout parce que la crise sanitaire a anéanti tout projet de journée professionnelle.

Pour la communication web, seuls deux articles ont été publiés en cette année 2020, l’un pour questionner la mise en place du GAR, ou gestionnaire d’accès aux ressources, l’autre pour inciter à proposer des formations au PAF, au regard d’une offre actuellement problématique. On compte 1094 visites par mois en moyenne en 2020 sur le site web (entre janvier et novembre), contre 955 en 2019 et 769 en 2018. C’est une progression logique pour un site web récent, mis en place en octobre 2016, mais c’est aussi le signe d’une demande. Il y a du travail à effectuer, au niveau académique, pour des supports de formation, dans une action associative, collective, en complément du site officiel EspaceDocWeb.

Dans un contexte sanitaire incertain nous n’avons pas pu organiser cette année d’assemblée générale en présentiel dans une structure culturelle, malgré de nombreuses sollicitations.

Rapport financier

Le rapport financier est présenté par Sophie Benzina, trésorière.

Rapport moral

2020 peut être considérée comme une année totalement inédite et mouvementée pour la profession, dans un contexte très particulier au regard de la crise sanitaire.

Tout d’abord, la période de confinement a permis aux professeurs documentalistes de s’investir très fortement dans la mise à disposition de ressources numériques. Cependant, le rôle pédagogique des professeurs documentalistes a été mis à mal par les dispositifs en distanciel, une majorité de collègues n’ayant pas de classes à l’emploi du temps et travaillant en collaboration avec les collègues de disciplines.

Au niveau national, devant la quasi absence de recommandations relatives au CDI dans le protocole sanitaire émanant du Ministère de l’Éducation Nationale, un article sur les recommandations et les protocoles à mettre en place dans les CDI a été publié par le bureau national dans le cadre de la réouverture progressive des établissements scolaires le 11 mai. L’actualisation du protocole sanitaire pour la rentrée en septembre n’a pas permis à la profession de s’organiser face à l’absence presque totale de mention du CDI, et on peut constater alors que le protocole sanitaire peut être très différent d’un CDI à l’autre.

La profession est également mise en difficulté par l’apparition de nouvelles tâches, telles que la gestion du GAR et la mise en place de PIX, et se retrouve souvent par défaut responsable de ces dossiers, alors que dans le même temps il reste très difficile d’assurer la mission d’enseignement. Ces deux dossiers, qui font l’objet d’un travail au niveau national, seront très certainement à poursuivre en 2021.

Au niveau académique, les relations avec le corps d’inspection ont été meilleures au cours de l’année, le bureau académique a pu prendre part aux réunions du Groupe Ressources Documentation (GRD) et proposer une collaboration pour la journée académique prévue en mars 2021. Cependant, le départ d’Olivier Georges et son remplacement par Corinne Benucci en septembre 2020, n’ont pas permis d’établir de nouvelles relations avec l’association, aucune communication officielle n’a été adressée au sujet de ce changement, avec une communication par ailleurs très faible au sujet des questions liées aux protocoles sanitaires et à la place des professeurs documentalistes et des CDI dans ce contexte. Il n’y a pas eu d’échanges directs avec l’inspection récemment, il serait donc important que le nouveau bureau envisage de nouveau des demandes d’audience en 2021, si le contexte sanitaire le permet.

Les relations avec l’INSPE sont également au point mort, malgré de nombreuses sollicitations, ce qui ne permet pas de présenter l’association aux étudiants de Master qui seront de nouveaux entrants dans la profession. On peut également regretter l’absence de collaboration avec l’ENSSIB depuis 2017, surtout dans le cadre de journées de formation qui concernant l’EMI. On ne peut qu’espérer que 2021 permettra de relancer les échanges avec ces deux institutions.

Au niveau associatif, malgré un renouvellement du bureau académique en 2020, le faible nombre de membres ne permet de s’engager dans de nombreux dossiers, ce qui pourtant n’a pas enrayé le nombre d’adhérents cette année.

Souhaitons que la crise sanitaire soit vite derrière nous et que nous puissions reprendre notre activité associative normalement.

Élection du nouveau

Chaque rapport a été validé par l’assemblée.

Après démission du bureau académique, il a été procédé à l’appel à candidatures et au vote du nouveau bureau, ainsi constitué :

  • Valérie Glass, présidente
    • cité scolaire internationale, Lyon, Rhône
    • membre du bureau national de l’APDEN
    • secrétaire de la section School Libraries de l’IFLA
  • Sophie Benzina, trésorière
    • lycée polyvalent Jacques Brel, Vénissieux, Rhône
  • Séverine Sadones, secrétaire
    • Collège Brassens, Décines, Rhône
  • Florian Reynaud
    • collège du Renon, Vonnas, Ain
  • Fanny Manaudou
    • Collège Gabriel Rosset, Lyon, Rhône

Dans la même rubrique

8 décembre 2020 – Prime informatique : les profs docs discriminés

15 avril 2020 – Appel d’offres PAF 2020/2021

27 janvier 2020 – Une abusive entrée en GAR

9 décembre 2019 – Compte rendu de l’AG 2020

25 novembre 2019 – Disparition de Danielle Martinod

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Adhésion à l'APDEN Lyon

Voici le bulletin d’adhésion pour l’année 2021 à l’A.P.D.E.N. Lyon (ex ABDEN). L’adhésion à l’association académique comprend le statut de membre actif de l’association dans l’académie, l’inscription aux listes académique et nationale de diffusion de l’APDEN Lyon et de l’APDEN, l’abonnement à la revue professionnelle Médiadoc, l’accès aux offres de nos partenaires.

Bulletin d’adhésion 2021 (public)

Pour les renouvellements, nous vous conseillons de télécharger votre bulletin pré-rempli sur la plateforme nationale membres.apden.org


Rechercher



Nouveautés sur le Web